5. Préliminaires

2db0ibewr2edno2ajefeja_thumb_33b
Franck Amice

David McWilliams  – Days of Pearly Spencer

 

23 janvier 2017

Bonne année à tous. Il ne me restait que quelques jours pour vous le souhaiter. Je dis « vous », pour ceux qui veulent bien perdre quelques minutes à me lire. Pour vous, c’est toujours ça de pris sur la vicissitude quotidienne. J’ai moi-même reçu de nombreux messages. Par exemple «  Après 2016, Bonne année 2017… et surtout la santé !!!

C’est pas drôle, je sais. Mais le temps ne s’y prête pas. Chacun ses soucis. Le bonheur part en vacances, parfois. Il vous laisse seul planté au milieu de l’hiver. Puis il revient, parce que vous lui avez clignez de l’œil ou fait une petite moue de sourire. C’est à peu près mon visage actuel. Un œil qui ne se ferme pas un sourire à mi lèvres et l’autre partie qui fait la moue. Comme dirait Coluche, si tu souris à un flic, y’a outrage !

J’ai commencé l’année activement. Rendez-vous à Val d’Aurelle le 4 janvier. C’est l’Institut du Cancer à Montpellier (ICM). J’ai fait connaissance avec l’équipe de soin qui me suivra pour ce parcours. On me présente les différentes étapes de cet accompagnement et les consultations annexes. Ca commence le 12 janvier par un Scan associé à des tests de simulation. On a réalisé une sorte de masque perforé à l’aide d’une matrice chaude souple et fixée avec précision sur mon visage. Un peu comme de la cire à épiler, vous voyez. On laisse refroidir et on arrache l’ensemble.

Hihihi, vous y avez cru, hein !! Non, tout est vrai mais ça se retire tout seul.

Puis test de rayons, positionnement et angle de cible, j’imagine.

L’entretien avec l’infirmière coordonnatrice fut agréable, celle-ci pleine d’attention me parlait lentement, attentive à toute inquiétude ou interrogation de ma part. J’ai un ticket avec elle. Enfin je crois. Elle m’a laissé son 04. Oui, je sais, c’est pas un numéro de portable. Non mais, ce n’est pas ce que vous croyez. Vous avez l’esprit mal placé. Je veux dire par là que, comme patient, je suis intéressant. Elle me trouve combatif et tout. Elle dit peut-être ça à tous ses malades. Enfin, comme je disais précédemment, par les temps qui courent, tout est bon à prendre.

J’ai rendez-vous demain le 24 janvier. Consultation dentaire et kiné. J’avais été voir mon dentiste il y a quelques jours pour un panoramique dentaire et une vérification générale. J’y ai laissé une dent avec la racine. Vous allez me dire, c’est anodin comme intervention. Mais avec une mâchoire partiellement paralysée, les douleurs maxillaires déjà présentes et très inconfortables, tout ça m’a rendu un peu grincheux. J’ai pas laissé de pourboire. J’en suis quitte avec les Big Mac. Terminés, les sandwichs, entrecôtes, festins et ripaille à foison. Bonjour, les soupes, purée, compotes et liquides en tout genre. Il va falloir augmenter la dose antidépresseur.

25 janvier 2017

A ce propos, j’ai eu une période délicate. Je ne vous raconte pas les détails. Pour résumer, sur un coup de tête et sans en informer mon médecin, j’ai arrêté mon traitement antalgique à base d’opiacées, car certains effets secondaires rendaient mon quotidien très pénible, j’ai alors pu subir et connaître cet état de manque que ressentent les consommateurs de ces produits addictifs : tremblements, frissons, fièvre, mal au ventre, hypertension, insomnies, dépression et mal être général. C’est une expérience que je n’oublierai pas et que je vous déconseille d’expérimenter. Par exemple si vous êtes accro au chocolat, que vous avez besoin de votre dose quotidienne pour vous sentir un peu mieux. Personne ne peut vous blâmer. Mais alors, si vous avez décidé d’interrompre ce cycle infernal de gourmandise, n’arrêtez pas d’un coup. Diviser progressivement les portions et orientez vous vers un chocolat noir, plutôt amer. Vous n’aurez plus qu’à compenser votre frustration en fumant une bonne cigarette ou en buvant un bon whisky. Oui, ma démonstration n’est pas percutante. Mais c’est aussi parce que du coup mes douleurs sont revenues. On n’en sort pas. Finalement, bien que l’on y trouve quelques compensations, Il vaut mieux être en bonne santé que malade. Mais on ne choisit pas. Donc il faut faire avec et éviter d’en vouloir à la terre entière. Chacun porte son fardeau et nul ne peut en mesurer la charge. Vous aurez remarquez que je digresse un peu, mais j’anticipe sur ma future guérison.

En ce moment, toute proportion gardée c’est la récréation. On s’amuse un peu avant la douloureuse. Si, souvenez-vous, je vous en ai parlé avant les fêtes. On fait les préliminaires, Oh, tout de suite… je veux dire les préparations, c’est sympa. Mais quand faut y allez… C’est le 6 février ? Je passe à la radio. Oui mais sans le son. Moi qui suis sensible aux arguments anti-nucléaires, me voilà mal barré. Déjà pour le TEP-SCAN et la simulation, on avait dû m’injecter une solution contenant des particules radioactives. Là, c’est autre chose. On tire direct dans la bidoche. Bon d’accord, ils limitent la puissance. Je crois qu’ils ont des problèmes avec les centrales nucléaires et qu’ils font des économies. Alors, doses réduites mais quotidiennes. Un quart d’heure de rayons tous les jours, du lundi au vendredi. Il paraît qu’après quelques séances c’est pas la grande forme. On verra bien. Les trente trois séances terminées, on a le droit de se détendre. Menus conseillés : repas liquide à la paille, tiède ou froid si possible mais glace en dessert à volonté. Soleil interdit, dans le sud, ce n’est pas malin.

Des copains du travail viennent me voir demain. Et oui ils font le boulot à ma place. Ils ne sont pas contents. Mais qu’est-ce que tu fous toute la journée, qu’il me sort le collègue. Je ne sais pas bien, que je lui réponds. Je lis, j’écris, je regarde la télé, je joue du piano et je fais des bons petits plats pour ma fille, je reçois parfois du monde, je réponds au téléphone. Bon, correct quand même, l’arrêt de travail, et tout ça payé aux frais du contribuable. T’inquiètes, ça va pas durer que je lui dis. Il est devenu tout pâle.

Bon c’est mon côté parano qui ressort. Ce n’est pas vrai bien sûr. C’est la descente aux opiacées qui me rend comme ça. Mes collègues, ils sont vraiment sympas, heureusement qu’ils sont là aussi. On va se faire la galette des rois, au presse-purée bien sûr.

Je vous présente mes soutiens, j’espère ne pas en avoir oublié.

Sabra, Claude, Yaël, Brigitte, Romain, Johanna, Annaïk, Laurence M, Hugues, Audrey, Alexandra, Mélissandre, Léa, Laurent J, Laetitia, Caroline, Karine, Christelle, Cathy, Isabelle, Sonia, Nathalie, Shirley, Yovan, Myriam, Sarah B, Virginie, Sofian, Pauline, Bryan, Janis, Olivier, Violaine, Stéphanie, Zizi, Nadine. David, Corinne C, Yaël, Fabienne, Jules, Magali, Zoé, Paul, M.Pierre, Rébecca, Laurence K, Hervé, Eric, Liliane, Frédéric, Rachel, Shona, José, Christine et Franck L, Isabelle Kt, Jonathan, Joana, Sarah S, Eve-Lise, Fatma, Michelle, Rudy, Franck.

J’ai une pensée particulière pour mes amis du groupe FB Corasso Echangeons : Sab, Jérôme, Leylyloo, Daniel, Sami, Lorraine, Karin, So Ray, Julie, Tijania, Fany.

 

21 réflexions sur “5. Préliminaires”

  1. Coucou Max,
    Je prends une leçon sur Twitter que je n’utilise que très peu et je découvre tes écrits…
    Et c’est une toute autre leçon que tu nous donnes : courage, humour, combat !
    Je penserai à toi ce lundi 6 février….Je ne t’oublie pas ! Je viens de lire que tu allais avoir des séances de rayons tous les jours…
    Pourra-t-on passer te voir dans la semaine ou est-ce que cela sera possible le weekend seulement ?
    Je t’embrasse.
    Claude

    J'aime

  2. Tu as un sacré sens de l’humour, j’ai des frissons quand je te lis, c’est honorable d’être aussi courageux et je suis sûre que tous sont fiers de toi autant que je peux l’être!
    Continue de te battretu as une sacrée force, je pense fort à toi Max 😚

    Aimé par 1 personne

  3. Hello tu m’a oublié moi 😂
    On pense à toi oncle Max
    C’est un bref passage aller on va dire une aventure …. Bientôt une guérison total 😘

    La vie nous donne toujours une seconde chance qui s’appelle demain.
    Paul Fort

    Aimé par 1 personne

  4. On pense à toi oncle Max
    Même si je ne suis dans ta liste de soutiens 😜
    Tu m’a oublié ❤️
    Les épreuves vont bientôt s’arrêter avec une guérison total ! Je te souhaite le meilleur .

    La vie nous donne toujours une seconde chance qui s’appelle demain.
    Paul Fort

    Aimé par 1 personne

  5. Je t aime Mon oncle Tu es courageux Fort drôle Un Saint Un gentilhomme d une intelligence hors du commun DIEÛ te guide Et Tu as Notre Amour Sans ordonnance On Ne vit Pas Ce Que tu ressent Mais on ressent ce que tu Vie TU VIE .. Ne lâche Jamais l affaire Cette Vie passagère est faite de miracles et Pourquoi Pas Toi ? Courage Les battants se battent Tu En es la preuve KARINE ❤

    Aimé par 1 personne

  6. Mon tonton chéri , je penserai très fort à toi le 6 février. Tout cela est penible, mais ta force et ton courage auront raisons de toutes ces choses à subir, je le sais. Souvent, quand je ne vais pas trop bien…je pense à toi, et là je me dis, dis donc ton oncle chéri de Montpellier livre une bien autre bataille que toi, alors arrête de geindre et avance. Tu es mon modèle….
    Je t’aime mon oncle et à très bientôt j’espère avec Sabra ❤️😍

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s